Lucie Farrudja

Communication avec les associations

La leucémie pour moi c’était en 2016. Diagnostiquée aux urgences, 3 h après j’étais en réanimation, et le lendemain endormie sous respirateur (oui il faut s’écouter plus souvent, n’attendez pas comme moi). Pas le temps de comprendre ce qu’il m’arrivait. Le choc a été violent physiquement et mentalement.

En 2017 les traitements se terminent, je reprends le travail et j’ai envie de donner du sens à cette expérience, j’ai envie de me sentir utile. Pendant ma convalescence, je n’avais pas trouvé de personnes comme moi, qui avait suivi le même traitement, vécu les choses que moi.

Alors j’ai ouvert un groupe sur Facebook, et petit à petit on s’est trouvés : toute une famille pour se soutenir.

Aider les autres, c’est aussi s’aider soi-même.

Aujourd’hui je participe et soutiens la fédération Grandir Sans Cancer, en facilitant la communication avec les associations.